La première expo solo de Yelow à Paris

"Paris-Galante : une histoire de fusion"


Yelow et moi nous sommes rencontrés à Jarry au Café Papier. J’avais repéré son travail et j’avais hâte de comprendre sa démarche, tant les visages qu’il crée m’avaient saisie. Graffeur en région parisienne à ses débuts, c’est en s’installant à Marie-Galante que Yelow s’est mis à peindre. Il a eu un coup de coeur pour l’île, et il met dans sa nouvelle pratique toute l’émotion que lui inspire son quotidien. Souvenez-vous, je vous racontais tout ici : Simplicité et humanité : règles d'or d'un graffeur devenu peintre


Christelle Clairville et Yelow pendant l'exposition

Mon ambition en créant Gaston, c'est de faire connaître les artistes des Antilles à l'échelle nationale. J'ai donc démarché plusieurs galeries et lieux afin de leur obtenir des expositions en solo dans la capitale.


Soirée de vernissage de "Paris-Galante : une histoire de fusion"

J’ai rencontré Garry à un vernissage de la Galerie WAWI l’année dernière. C'est la première personne à m'avoir fait confiance pour organiser une exposition, à s'être laissé séduire par Yelow, graffeur installé à Marie-Galante. Un artiste qui associe le graffiti à la peinture, qui commence à Paris pour s'installer à Marie-Galante, un artiste qui s'inspire des paysages et des visages de son île d'adption, un artiste qui finalement a une œuvre créole, métissée, c’est tout un programme !